Retournez à l'aperçu
MVO
Responsabilité sociale des entreprises

La RSE, la responsabilité sociale des entreprises, désigne la vision qu’une entreprise s’impose. Entreprendre avec un esprit obtus et fermé n’est pas une option : nous entreprenons aujourd’hui en long et en large : en gardant un œil sur Profit + People + Planet sans oublier de se tourner vers l’avenir. Switch se veut donc d’être ambitieux.

Le sommet RSE, une façon agréable de commencer avec sérieux

Switch a organisé un sommet RSE le 27 octobre 2015 : une journée où les collègues, les clients et les fournisseurs ont échangé librement leurs vues sur la RSE. Nous avions ciblé les clients et les fournisseurs car, tout comme vous, ils font partie intégrante de l’histoire de Switch. Et parce qu’un projet RSE a, par définition, tout à gagner s’il est largement porté.

RSE, la véritable voie à suivre

Nous nous sommes engagés dans cinq projets RSE concrets qui ont pris forme en 2016. Plus il y a de personnes informées des projets RSE que nous avons lancés, plus les chances de réussite augmentent. C’est pourquoi nous vous présenterons un par un les cinq projets dans les semaines qui suivent.

Maintenant, concrètement

Voici les 5 projets RSE derrière lesquels s’est ralliée une équipe de collègues Switch très déterminés :

  • Switch factor – Reconnaître et encourager les talents
  • Switch-off – Réduire la consommation d’énergie et renforcer la prise de conscience
  • Switch Vélo – Faire adopter le vélo par un maximum de collègues
  • Switch Fit – Travailler à un esprit sain dans un corps sain
  • Powered by Switch – Mettre (des talents de) Switch à la disposition d’autrui/d’organisations

1,2,3 et c’est parti !...

Project 1: Switch factor

Se découvrir encore plus les uns les autres
Environ 150 personnes travaillent à Switch et si, pour tout le monde, la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, nous restons tous uniques. Que chacun d’entre nous soit plus que sa description de tâches, cela va sans dire. Mais ce que nos collègues font en dehors du travail, nous le découvrons souvent par hasard. « Quoi ? Elle chante ? » ou « Tu as ton propre club de karaté ou quoi ? » ou « Tu joues aussi à Small World ? Vraiment ? ». Une réception de nouvel an est le moment opportun pour faire davantage connaissance. Mais cela peut être encore plus efficace..

Un talent reconnu et chacun y gagnera
Supposons qu’un client veuille utiliser son iPad pour gérer la technologie sonore de son association de théâtre amateur et que nous ayons dû dénicher un technicien de son amateur à Switch. Ou imaginons qu’un client branché mode doute de la couleur du bracelet de son Apple Watch et qu’un collègue vienne juste de suivre un cours d’analyse de couleurs et de styles ? Il serait donc dommage de ne pas connaître, ni reconnaître ou encourager tous les talents présents. Switch est « seulement » le lieu de travail et nous sommes de « simples » collègues, certes, mais si chacun peut s’épanouir à 100 %, tout le monde y gagnera. D’où l’idée du projet RSE Switch Factor.

Tout est possible, rien n’est imposé
Switch Factor vise à développer une plateforme qui permet à chacun d’entre nous de construire à son propre rythme son épanouissement aussi bien professionnel que personnel. Nous mettons au point une base de données dans laquelle chacun peut y ajouter ses intérêts, ses loisirs, ses activités complémentaires, ses rêves… Et nous lançons également une plateforme de communication qui offre plus de libertés pour y parler de sujets autres que ceux liés au travail, un espace où des personnes qui ont des atomes crochus peuvent entrer en contact, se rencontrer, apprendre les uns des autres… En s’inspirant des talents déjà présents dans l’entreprise, Switch proposera des formations internes et externes supplémentaires qui s’éloigneront de la zone de confort que représente la description de tâches. Switch pourra également puiser dans ses talents pour des événements ou des campagnes. Tout dépend en fait de ce que les collègues veulent faire de leurs talents.

Project 2: Switch-off

Less is more
L’énergie coûte cher. C’était avant tout la conclusion et la préoccupation des organisations environnementales. Entretemps, nous avons dû mettre la main au portefeuille et tout le monde s’active dans ce domaine. Mais la restriction est toujours source d’imagination. Et chaque âme créatrice en vient toujours à cette vérité : « Less is more ». Conclusion limpide : le moyen le plus simple d’utiliser judicieusement l’énergie et de faire face à une pénurie éventuelle est de diminuer la consommation énergétique.

Le plaisir doit primer
C’est un peu comme faire un régime : les calories cachées sont les plus mesquines. Pour la nourriture, c’est tout ce que nous ingurgitons sans penser et sans profiter, pour l’énergie, il s’agit des consommateurs d’énergie dormants. L’énergie qui nous offre confort et plaisir est bien investie et nous voulons garder cela tel quel. C’est là où nous consommons (et dépensons) moins tout en profitant du confort et des plaisirs que nous parviendrons à une réduction énergétique. C’est le point de départ de Switch.

Mesurer, c’est s’informer. Être informé, c’est diminuer.
Le projet RSE Switch-off vise à réduire la consommation d’électricité, de gaz, de diesel et d’eau. Switch-off pourra crier victoire lorsque la facture de ces carburants et de ces matières premières aura diminué, à Switch et à la maison. Pour 2016, nous tablions sur une diminution de 10 %. Pour savoir si cela marche, nous allons mesurer. Et nous mesurerons à l’aide du moniteur d’énergie Smappee qui détectera les fuites dans notre consommation énergétique. Nous commencerons par un set de tests dans un magasin avant de passer au crible d’autres magasins. Les coûts de réduction initiaux seront réinvestis, par exemple, dans l’éclairage LED puis il y aura un effet boule de neige. Switch commence avec lui-même avant d’embarquer d’autres dans son sillage !

Project 3: Switch Vélo

À bas les escaliers !
Le vélo est un moyen de se déplacer, il permet de garder la forme et il empêche les émissions de CO2 de sceller un avenir sombre pour la planète. Par ailleurs, il s’agit d’un jeu d’enfant. La sécurité des usagers faibles, la météo et le vent, les distances et les pentes… le cycliste voit toutes ces angoisses disparaître de plus en plus grâce, entre autres, à la construction et à l’amélioration des pistes cyclables, mais aussi à l’affectation de rues et de directions pour les cyclistes, sans oublier la percée du vélo électrique. Conclusion : le moment est venu de se remettre en selle définitivement !

Apple Bike(r)
Peut-être que les gens - y compris les collègues de Switch - se demandent si le vélo peut cadrer avec un utilisateur Mac ? Mac est toujours intuitif, stable, efficace... Le cycliste ne bouge-t-il pas trop dans une dimension limitée : les escaliers de A à B ? Ce n’est pas un produit du hasard si un Apple Bike n’est toujours pas d’actualité. Eh bien, l’Apple Bike n'est pas encore pour demain, mais nous avons aujourd’hui l’Apple Biker. Équipé d’un iPhone ou d’une Apple Watch, vous avez tous les outils à portée de main - un GPS, une station météorologique, un Fit Meter... – pour le cycliste version 2.0. En fait, la seule chose qui manque est un switch dans la tête et pour stimuler ce déclic, il y a désormais le Switch Vélo. Switch Vélo a pour but de remettre en selle un maximum de collègues et par extension, un maximum de personnes.

Switch Vélo lance une réaction en chaîne
Switch Vélo commence par un état des lieux parmi le personnel de Switch : dans quelle mesure nous habitons loin et comment nous nous rendons au travail. Nous effectuons aussi immédiatement une étude de marché interne sur l'intérêt de l'utilisation du vélo comme moyen de transport. Nous cherchons à savoir ensuite quels aménagements et équipements amélioreraient le confort à vélo. Et bien sûr, sans ignorer le facteur déterminant : l'argent. Quelle est la formule fiscale la plus intéressante / quels peuvent être les avantages pour les employeurs et les employés ? Ces questions seront scrutées en profondeur.

Il s’agit d’offrir à chaque collègue une solution personnalisée. Nous voulons nous assurer que tout le monde prenne plaisir à se remettre en selle ! Nous pourrons crier victoire lorsque les collègues envisageront Switch Vélo (ou plutôt le préférerons) comme première option pour se déplacer. Une fois l'exemple donné, Switch Vélo a pour but d’être adopté par la famille, les amis, d'autres entreprises / des magasins à proximité…

Laissez-vous inspirer par les projets RSE de Switch !

Project 4: Switch Fit

Pourquoi l’accro de l’informatique n’incarne jamais la pleine forme ?

Mens sana dans corpore sano, un peu de latin pour montrer que l’humanité sait depuis plus de deux mille ans que la santé de l'esprit et celle du corps se rejoignent. Au cours de ces deux mille ans, les tentations (charnelles) n'ont jamais cessé. Le secteur de la technologie - le cliché a la vie dure - serait même un secteur peuplé de techniciens qui vivent de bits et de bytes et de la restauration rapide ; un original à lunettes qui trouve la RAM plus importante que des sous-vêtements neufs. Switch Fit est le nom du projet dont le but est de vous montrer qu’une autre image est possible.
 
Les clichés ont la vie dure
Bien sûr, nous savons tous qu’une alimentation équilibrée et l’exercice physique sont essentiels à un corps sain. C’est un secret de polichinelle. Mais qu'en est-il concrètement ? Nous, les collaborateurs Switch, possédons déjà une Apple Watch et donc l'entraîneur parfait. Mais si on interroge les collègues sur notre routine quotidienne, on voit qu’il existe encore une bonne marge d'amélioration : les légumes et les fruits ainsi que les sports et les jeux (à l’exception des jeux de société et d’ordinateur) souffrent encore d’impopularité. Si nous connaissons le proverbe anglais « chaque jour une pomme conserve son homme », de là à l’appliquer… Nous optons dès lors pour une sérieuse remise en forme.

Mon corps, mon sanctuaire
Avec Switch Fit, nous nous tournons vers un switch sain dans nos habitudes pour améliorer notre forme physique et mentale. Nous mettons donc en place :

- une offre de déjeuner équilibré
- des mouvements à faire pendant et autour du travail
- un environnement de travail sain

Switch Fit réussira si tous les collègues se sentent plus en forme fin 2016 par rapport à fin 2015. Il ne faut donc pas passer à côté !

Project 5: Powered by Switch

Tout est beaucoup trop
Partager, c’est désormais posséder. S’il y a une tondeuse dans chaque abri de jardin d’une rue et que l’on coupe l'herbe une fois par semaine : vingt maisons = vingt tondeuses à gazon – chacun y perd son latin ! La même chose pour la voiture, pourtant symbole du statut d’un individu et puis, soudain, sont apparus les véhicules partagés. Non seulement il est impossible pour chacun de tout posséder, mais ce n'est même pas souhaitable. Ce qui vaut pour les choses matérielles, vaut aussi pour les connaissances et les compétences. Si Bea s’en sort bien avec Tax-on-web et que Chris peut faire une confiture délicieuse, Chris concoctera une bonne confiture pour Bea si Bea remplit la déclaration de Chris. C’est la nouvelle façon de « posséder ».

Switch n’est pas une île
Switch a des magasins, des produits, des collaborateurs, des clients, un entrepôt, des logiciels et du matériel informatique de soutien... Tout pour permettre à notre entreprise de bien fonctionner. Nous disposons également de locaux pour la Macademie sur la Noorderlaan, d’une belle cuisine, de salles de réunion... Tous ne sont occupés à 100 % pour Switch et peut-être certains de nos services ou équipements pourraient également être utilisés différemment. Sans parler des talents. Il y a des collègues qui sont DJs, de bons photographes amateurs, des maquilleurs artistiques... Nous avons beaucoup de talents à découvrir. Tout cela peut se résumer à « Switch », mais c'est aussi plus grand que Switch. Ce que Switch peut signifier hors de Switch, c'est ce que nous voulons examiner avec « Powered by Switch ».

Avec l’appui de Switch
‘« Powered by Switch » a pour but de voir comment nos produits, nos services, nos infrastructures et nos talents peuvent servir à la société et au-delà de nos activités immédiates. Nous connaissons peu les activités de nos collègues en dehors de Switch, alors nous allons d'abord les interroger. En s'appuyant sur ces résultats, Switch examinera les possibilités et les façons de soutenir des projets externes que les collègues voudront bien porter sur leurs épaules.

Laissez-vous inspirer par les projets RSE de Switch !